Quatre applications pour Lunettes Google : décryptage

Lors du SXSW (South By South West), Google a présenté quatre applications qui montrent l’intérêt des lunettes Google.

Ces quatre applications sont diverses et variées et confirment toutes nos attentes. Cet article a pour but de décrypter leur intérêt au quotidien, qui se révèle être très présent.

New York Times

Cette première application est celle du Journal américain bien connu. L’application Google Glass permet, entre autres choses, d’afficher les gros titres du jour et les photos importante sur commande d’un geste (regarder vers le ciel). Les lunettes sont également à même de lire un article pour vous.

Point fort : plus besoin de sortir son téléphone pour lire la presse, en gagne encore du temps, ainsi qu’un confort inévitable puisqu’il sera possible de regarder devant soi tout en jetant des coups d’oeil aux news du jour.

Point faible : je me vois mal dans la rue en train de lever la tête au ciel pour afficher mes news. Même si tout le monde le fait, on va vite tourner au ridicule et il faudra peut-être revoir le système de commande.

Gmail

L’application Gmail pour Glass permet de gérer les mails « importants » de votre boite de réception prioritaire. Elles peuvent être réglées pour afficher tous les mails mais je trouve la fonction intéressante. Les lunettes affichent l’objet du mail à lire, accompagné d’une photo de l’expéditeur et permet de dicter une réponse grâce à la reconnaissance vocale développée par Google sous Android toutes ces années.

Point fort : encore un confort certain. Plus besoin de porter sa main à sa poche, il suffit de dicter sa réponse ou simplement de regarder pour connaitre l’objet des requêtes que l’on vous envoie. C’est le summum de la vie connectée.

Point faible : reste à voir si le système de reconnaissance vocale fonctionne bien. Parce que contrairement aux téléphones, on n’a sur les Glass aucun clavier pour rattraper les erreurs commises par le système de dictée. A voir.

Evernote

Une application de partage de photos. L’intérêt est la portabilité du média depuis les lunettes vers d’autres périphériques, des tablettes par exemple. Prendre une photo, l’envoyer sur Evernote, la retoucher sur sa tablette avant de la partager au monde.

Point fort : évidemment cette application renforce le sentiment de connexion permanente. Tout passe d’un appareil à l’autre, à l’image de l’historique et des favoris depuis Chrome vers Chrome mobile et l’inverse.

Point faible : pourquoi utiliser Evernote alors que Picasa fait ça très bien actuellement sur nos téléphones Android ? J’aime beaucoup les applications tierces mais il ne faut pas qu’elles nuisent au confort de l’utilisateur.

Path

Le réseau social vraiment social est également objet d’une application Glass, vraiment intéressante. Une notification apparaît lorsqu’un de vos amis partage une photo sur le réseau.

Point fort : là encore, la connexion permanente fait rêver. Avoir accès à ses notifications en temps réel sans avoir à toucher quoi que ce soit, c’est plus qu’attirant.

Point faible : une question se pose. Est-ce que, toutes combinées, les applications sociales ne feront pas de Glass un calvaire ? Une notification Facebook, une Path, une mention Twitter, un Mail, un gros titre important du journal… Il faudra bien laisser le choix à l’utilisateur de régler ses préférences.

« Nous voulons choisir des services qui améliorent votre vie » a dit Timothy Jordan lors de la conférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*